Marie Gobert

sculpteur de papier

Projects

View More

Inspirations

Les paysages

Que ce soient des toits parisiens, des champs ou des forêts, Marie Gobert aime les éléments qui, multipliés, forment un univers particulier avec ses contrastes et ses jeux de lumières. Elle les reproduit en les simplifiant pour ne retenir que les pleins et les vides, à la manière des cubistes.

Les figures géométriques

Marie Gobert se plaît à répéter ou déformer des formes géométriques, souvent par étapes. Elles lui servent de base simple à une expérimentation qui peut s’avérer complexe. Multiplier un motif à l’infini au gré d’un processus systématique lui permet de créer ces formes si particulières. Elle nourrit une fascination pour les fractales, qui s’illustre dans ses sculptures de papiers.

Les imbrications

Marie Gobert joue avec les accumulations de formes simples, les éléments modulaires. Elle se plaît à laisser ses yeux se perdre dans les interstices d’un pavage, et y voir naître de nouvelles formes. Elle vient parfois créer l’accident dans ces imbrications pour vous laisser entrevoir ses rêves de papiers.

La nature

Et parfois aussi, Marie Gobert se lance dans des représentations de la nature. Elle s’inspire de la ville et de son côté systématique, mais elle trouve aussi des modèles dans le végétal. Elle peut passer des heures à suivre les nervures d’une feuille, ou les craquelures d’une écorce, et nous livre ces cheminements dans des représentations rappelant topographies ou nids d’abeilles.